Gates EuropeWorldwide
Europe/Africa

Europe/Africa: English (EU) français Russkij Deutsch Español Polski Italiano Türkçe Nederlands Ceština

July, 1998


Gates et Nitta créent un joint venture de courroies en Asie

Gates et Nitta Corporation ont signé un accord de création d’un nouveau joint venture, la Gates Nitta Asia Pacific Company (GNAPCO), qui gérera l’ensemble des intérêts asiatiques de Gates en matière de transmission de puissance. Cet accord n’aura pas d’incidence sur les activités de Gates en Australie.

 

Nitta Corporation (dont le siège se trouve au Japon) et Gates sont deux entreprises dont l’histoire a été marquée par des efforts de coopération. Elles sont partenaires d’Unitta, le fabricant japonais de courroies, et de la Gates Nitta Belt Company (GNBC), établie en Chine. Gates et Nitta, conjointement avec Pyung Hwa Industries, sont également propriétaires de Gates Korea, un acteur majeur du marché coréen des courroies.

Cet accord historique prévoit que GNAPCO sera propriétaire et gérera la fabrication d’éléments de transmission ainsi que les activités de distribution de Gates Singapore, GNBC, Unitta et Taiwan Nitta, et exploitera de nouvelles opportunités en Asie. Gates Korea, bien que ne faisant pas formellement partie de la nouvelle organisation, sera également gérée par GNAPCO. Celle-ci établira en outre les politiques de marketing de courroies et en dirigera les activités dans toute la région. Gates et Nitta détiendront respectivement 51 et 49% du nouveau joint venture.

Selon Bill Marcum, qui a été nommé président de la GNAPCO, la nouvelle organisation confère à Gates le moyen d’accroître davantage ses activités sur les marchés asiatiques des courroies. "GNAPCO apporte la structure de management rendant possible une poursuite de la croissance", a-t-il déclaré. "Cette structure nous permettra d’intégrer pleinement nos intérêts asiatiques en matière de transmission à une approche régionale coordonnée. Elle optimisera nos capacités techniques existantes et nos rapports avec la clientèle japonaise au profit de GNAPCO et de Gates partout dans le monde".

 

Eurofocus, juillet 1998